Menu

We are apologize for the inconvenience but you need to download
more modern browser in order to be able to browse our page

Download Safari
Download Safari
Download Chrome
Download Chrome
Download Firefox
Download Firefox
Download IE 10+
Download IE 10+

CHARTE DES MEMBRES
& RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES ÉCURIES DE BOIGNE

Article 1 : Organisation

1. Toutes les activités des ÉCURIES DE BOIGNE ainsi que toutes les installations qu’elles exploitent sont placées sous l’autorité de la Directrice ou de son délégué désigné par elle. L’organigramme des ÉCURIES est affiché au secrétariat.

3. L’accès aux installations des Écuries de Boigne et notamment aux écuries est réservé à ses membres et à leurs invités. La présence de public est tolérée sous réserve du strict respect du présent règlement intérieur, des panneaux d’avertissement, d’obligation, d’interdiction, de danger, etc, et du bien-être des équidés, notamment dans le cadre des manifestations équestres organisées par les ÉCURIES.
• Les écuries sont fermées au public entre 12 et 14 heures et après 19 heures.
• Les écuries sont fermées aux membres une demi-heure après la fin de la dernière reprise de la journée.
• Elles sont fermées aux propriétaires à 22 heures.
Tout comportement de nature à effrayer les chevaux doit être évité et peut être sanctionné par l’expulsion immédiate de son auteur.

5. Le stationnement des piétons devant les portes d'accès au Grand manège est formellement interdit ; les personnes qui souhaitent assister à une reprise, leçon particulière ou compétition sont invitées à le faire depuis la tribune du public. Les personnes concernées éviteront de s’y déplacer durant les reprises et veilleront à éviter tout bruit excessif et mouvements susceptibles d’effrayer les chevaux. Ils veilleront également à la sortie et l'entrée des cavaliers et chevaux dans le Grand manège. La prise de photo, avec utilisation d’un flash, est interdite à l’intérieur des manèges pendant les leçons particulières et les reprises (sauf autorisation des cavaliers et de l’enseignant).

7. Il est interdit à toute personne de nourrir un cheval ou un poney de propriétaire. La nourriture des chevaux et poneys de club est tolérée à la condition expresse qu’elle soit donnée dans la mangeoire et adaptée aux chevaux (carottes, pommes, pain dur, friandises spéciales équidés…), sauf interdiction générale indiquée par voie d’affichage ou interdiction particulière signalée sur le box ou interdiction notifiée par les salariés de l’École ou les membres de son Comité Directeur.

9. Il est strictement interdit de fumer dans l’ensemble des locaux et sur l’ensemble du site exploité par les ECURIES DE BOIGNE - à l’exception des locaux à usage d’habitation et de la plate-forme d’accès au « Colombier », le snack.

11. Tout objet susceptible de provoquer une mise à feu de matières inflammables est proscrit dans l'ensemble des installations des Écuries de Boigne. Les feux à flamme nue sont interdits.

13. Les chiens doivent être tenus en laisse. L’accès des chiens est strictement interdit sur les aires de travail, (manèges et carrières). Ils peuvent être tolérés dans le club house et les bureaux.

Article 3 : Tenue et discipline

15. Les membres des ÉCURIES doivent, pour monter à cheval tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, adopter une tenue vestimentaire correcte et conforme aux usages traditionnels de l'équitation. Le port du débardeur ou d’une brassière est interdit. Pour limiter tous risques d’accident, les cavaliers doivent obligatoirement porter boots et chaps/bottes avant de monter à cheval. Cette obligation est levée pour les cavaliers qui pratiquent du Pony Games.

17. La fermeture et l'ajustement correct de la jugulaire font partie intégrante de cette norme. Chaque cavalier doit posséder sa propre bombe ou autre protection, en bon état.

19. Les éperons, les gants et le stick peuvent être nécessaires à partir du moment où l’enseignant la demande. La cravache est interdite.

21. En tous lieux et en toutes circonstances, notamment en concours, les cavaliers sont tenus d’observer une attitude respectueuse vis-à-vis du personnel ainsi qu’une parfaite correction à l’égard des autres cavaliers.

23. Tout cavalier et/ou propriétaire d’équidé s’engage à respecter strictement la législation antidopage.

25. La cotisation annuelle doit être versée au plus tard le 30 septembre de l’année en cours ou 15 jours après la date d’appel. A défaut, le cavalier souhaitant participer aux activités des ECURIES devra s’acquitter du tarif « passager », et ce jusqu’à règlement de son droit d’entrée annuel.

27. Les chevaux et poneys sont attribués à chaque cavalier par l’enseignant avant chaque reprise ou promenade. Le cavalier ne peut pas choisir un autre équidé sans autorisation expresse de l’enseignant.

29. Il est interdit aux cavaliers allant en promenade d’utiliser des pistes non balisées (seules sont autorisées les allées cavalières).

31. Seule la Directrice est habilitée à faire appel à des intervenants extérieurs sous forme de reprises, de leçons individuelles , de stages ou de prestations sanitaires. Ces intervenants extérieurs devront signer une convention pour être agréé par les ÉCURIES.

33. Les tarifs des reprises collectives et les tarifs des leçons particulières sont fixés annuellement et affichés à l’accueil.

35. Les forfaits annuels permettent de bénéficier d’un tarif réduit et de réserver une séance (ou plusieurs) par semaine à jour et horaire fixe, hors vacances scolaires. Ce forfait permet d’être inscrit automatiquement et prioritairement à la reprise choisie d’une semaine à l’autre. Le forfait annuel est nominatif et personnel. Les séances manquées ne seront rattrapables qu’à condition d’avoir prévenu au moins 24 heures à l’avance et dans la limite de 3 séances maximum (sans nécessité de production d’un certificat médical) outre 3 séances sur production d’un certificat médical.

37. Les tickets peuvent être achetés à l’unité, par carnet de 10 selon les offres proposées par les ÉCURIES. Ils sont valables une année à compter de la date de leur achat.

39. Les dates des examens fédéraux sont fixées par les enseignants et sont communiquées aux membres par voie d’affichage et sur le site internet.

Article 5 : Utilisation des installations & équidés et règles de sécurité

41. Il est interdit aux personnes autres que les salariés, les cavaliers allant monter en reprise ou les personnes spécialement autorisées, de pénétrer dans les boxes et/ou de s’emparer d’un cheval ou d’un poney.

43. Avant et à l’issue des reprises ou promenades, le cavalier devra apporter le plus grand soin au pansage de l’équidé qui lui a été attribué. L’équidé devra être pansé et sellé soit dans le box, soit aux endroits spécifiquement prévus à cet effet. Chaque cavalier devra disposer de son propre matériel de pansage qui devra être tenu dans un parfait état sanitaire. A l’issue de la reprise ou la promenade, il ne pourra doucher l’équidé que sur instructions de l’enseignant. Il ne pourra l’emmener à la pâture que sous sa propre responsabilité, avec l’autorisation préalable de l’enseignant, et pour une durée raisonnable.

45. A l’issue d’une reprise ou d’une promenade, le cavalier qui constate une blessure de son équidé ou un comportement inhabituel devra le signaler sans délai à l’enseignant ou à défaut à tout membre du personnel.

47. Il est demandé à chaque cavalier de veiller à la propreté des installations, notamment en ramassant systématiquement les crottins ou déchets après curage des pieds de leur cheval ou poney devant les boxes, à la douche, dans les allées , dans le manège ou dans tout autre lieu.

49. Dans l’attente de leur entrée dans les manèges et carrières, les cavaliers doivent attendre l’autorisation de l’enseignant de détacher ou sortir leur cheval des zones de préparation. Une fois sur la surface de travail, ils doivent marcher leurs chevaux à main gauche, soit au licol avec longe ou en rênes par-dessus l’encolure s’ils portent un filet, en portant leur bombe attachée Ils doivent attendre l’ordre de l’enseignant avant de monter ou descendre de leur équidé.

51. Les cavaliers marchant large, se trouvant à main gauche ont priorité sur ceux marchant large à main droite, sauf si ces derniers sont dans une allure supérieure. Les cavaliers à main droite doivent s’effacer sur une piste intérieure pour laisser la grande piste. Cependant en cas d’inattention ou de maladresse du cavalier tournant à main droite, le cavalier se trouvant à main gauche devra appliquer les règles de sécurité et de courtoisie pour éviter tout incident. La demande de changement de main se fait sur ordre du cavalier le plus âgé.

53. Avant l’entrée d’un cheval ou d’un poney dans les installations, le propriétaire devra fournir un certificat vétérinaire de bonne santé et de non-contagion délivré dans les huit jours précédant son entrée, ce certificat devant préciser que l’équidé est à jour de ses vaccins.

55. Les équidés en pension sont en principe soumis au régime de nourriture général des équidés fixé par le Conseil des Cadres en accord avec le vétérinaire. Si un équidé en pension doit être soumis à un régime spécial, son propriétaire doit en informer la Directrice. Les frais particuliers que ce régime peut nécessiter (achat de nourriture particulière par exemple) étant mis à la charge du propriétaire. Il peut être demandé au propriétaire d’assurer lui-même la fourniture de certains produits ou nourriture.

57. Il appartient au seul propriétaire d’acquérir les produits pharmaceutiques nécessaires aux soins de son équidé. Les ÉCURIES ne s‘en chargeront qu’en cas d’urgence. Quel que soit le ou les motifs d’intervention des ÉCURIES auprès d’un équidé appartenant à un propriétaire, (achat de produits pharmaceutiques, interventions de vétérinaires, …) ces frais devront être remboursés intégralement sur première demande par le propriétaire.

59. A titre exceptionnel, lors d’organisation de manifestations sportives, culturelles ou commerciales, Les Écuries resteront prioritaires dans l’occupation des manèges, des carrières ou des paddocks loués aux propriétaires sans verser aucune contrepartie. Elle informera au moins 7 jours avant l’évènement les cavaliers des dates et heures de ces éventuelles occupations.

61. Les cavaliers désirant monter des chevaux ou poneys de propriétaires sur les installations (manèges et carrières) ou dans l’infrastructure du club doivent être à jour de leur Droit d’entrée. Tout propriétaire qui souhaiterait confier temporairement des tâches de soins ou pansage de son équidé à une personne tierce non membre doit au préalable en aviser la Directrice. Il en va de même si un propriétaire souhaite inviter, pour une durée maximale d’une journée, un cavalier, titulaire de la licence FFE à jour, à monter son cheval dans l’enceinte des ÉCURIES. Et cela, quel que soit le motif de cette invitation. Au-delà, et dans la limite maximale de 5 jours consécutifs, le cavalier invité s’acquittera du tarif « passager » et d’une cotisation proratisée (min 1 mois). Dans tous les cas, il remettra, avant tout commencement d’activité, la photocopie de sa licence et d’une pièce d’identité au secrétariat, et ne pourra monter le cheval du propriétaire hôte que sous la responsabilité exclusive de ce dernier, dans les conditions prévues aux paragraphes 85 à 87 ci-après. Tout manquement à cette règle expose le contrevenant à une éventuelle exclusion sans appel, des poursuites ou plaintes que pourraient lancer Les ÉCURIES contre le propriétaire et son cavalier invité.

63. Inversement, si un membre du club désireux d’acquérir un équidé, souhaite utiliser les installations pour l’essayer, il doit alors impérativement communiquer au moins quarante-huit heures à l’avance au secrétariat la photocopie de la première page du document d’accompagnement (livret), de la carte d’immatriculation (certificat de propriété), une attestation d’assurance responsabilité civile de moins d’un an délivrée à son propriétaire ainsi que des certificats de vaccination à jour. Si l’un de ces documents fait défaut, aucun accès au site ne sera autorisé. Les essais se dérouleront sous la responsabilité conjointe exclusive du membre acheteur et du propriétaire de l’équidé concerné, dans les conditions prévues aux paragraphes 85 à 87, le premier étant réputé avoir informé le second des présentes dispositions.

65. Les chevaux ou poneys peuvent être lâchés exclusivement dans le manège, la carrière ou le rond de longe, sous la surveillance constante de son propriétaire ou de toute personne qu’il délègue à cette fin. Si un cavalier désirant monter, se présente au manège ou sur la carrière, la priorité doit être cédée à ce dernier dans les meilleurs délais. Les éléments de fermeture du rond de longe doivent être systématiquement remis en place après utilisation de celui-ci.

67. Il est interdit de travailler un cheval ou un poney à la longe si un ou plusieurs chevaux ou poneys sont déjà montés sur la surface de travail. Si au cours d’une séance de longe, un cavalier désirant monter se présente au manège, la priorité doit être cédée à ce dernier et le travail à la longe doit cesser. Cependant, la permission donnée par un cavalier montant un cheval ou un poney dans le manège, ou de l’enseignant dirigeant une reprise, constitue une dérogation à cet article.

69. En dehors des reprises commandées, lorsqu’un assez grand nombre de cavaliers travaillent ensemble dans le manège, il leur est prescrit de travailler tous à la même main pendant un certain temps, puis tous à l’autre main pendant un certain temps, etc… L’annonce du changement de main est réservée à la personne la plus âgée ou courtoisement sollicitée auprès de celle-ci si elle omet de le faire. Cette règle pourra être adaptée en fonction du respect mutuel des cavaliers présents dans le manège. Les cavaliers sont invités à refermer les portes ou battants des surfaces qu’ils utilisent.

Article 7 : Responsabilité des ÉCURIES DE BOIGNE à l’égard des cavaliers

71. Les ÉCURIES ont une obligation générale de prudence et de diligence et une obligation de sécurité de moyen à l’égard des cavaliers. Leur responsabilité ne peut cependant en aucun cas être engagée dans le cas d’un accident provoqué par une inobservation des instructions générales et particulières de sécurité ou de la présente charte des membres.

73. Les ECURIES prendront toutes les précautions nécessaires afin de respecter et de faire respecter par les cavaliers toutes les normes en vigueur, notamment les normes de sécurité (et notamment port de la bombe, respect des distances et de l'allure de sécurité des chevaux etc).

75. Les membres des ÉCURIES sont obligatoirement assurés pour leur responsabilité civile dans le cadre de l'assurance des ÉCURIES et de leur licence fédérale durant le temps d'activité équestre. Il leur appartient de prendre connaissance au secrétariat, ou sur le site de la FFE à l’adresse www.ffe.com, de l'étendue et des limites de garantie qui leur sont accordées. Il est possible de souscrire à des garanties complémentaires moyennant le paiement d’une surprime. Responsabilité du cavalier à l’égard des ÉCURIES.

77. Tout cavalier est responsable des dommages causés à un tiers ou aux installations des Écuries de Boigne, par lui-même ou par un équidé qui lui a été confié, notamment en cas de non-respect des règles générales et particulières de sécurité et/ou des instructions de l’enseignant ou de tout salarié ou membre du Conseil des Cadres.

79. Le cavalier s’engage à garantir Les ÉCURIES dans le cadre de toute action qui pourrait être engagée à l’encontre de cette dernière, en raison de tout dommage causé à un tiers, qui lui serait exclusivement imputable, notamment s’il est établi que le fait générateur de celui-ci trouve son origine dans la méconnaissance des dispositions du présent règlement intérieur. Responsabilité des ÉCURIES à l’égard du propriétaire d’équidé.

81. Les ÉCURIES déclarent avoir souscrit une RCPE couvrant les risques relatifs à la garde et de la surveillance des équidés mis en pension en l'absence du propriétaire.

83. Chaque propriétaire prend à sa charge le risque «mortalité» de son cheval.

85. Tout propriétaire est responsable des sinistres causés par son cheval placé sous sa responsabilité, dans son box, depuis sa sortie du box par lui- même ou les tiers non- salariés qu’il a expressément autorisés, pendant son travail en extérieur (monté ou non) jusqu’à son retour dans son box. Chaque propriétaire doit obligatoirement souscrire une assurance responsabilité pour les dommages causés aux tiers, du fait des chevaux dont il a la garde. L’attestation de cette assurance, (copie de la RCPE d’une validité inférieure à 1 an) doit être remise OBLIGATOIREMENT au secrétariat chaque année.

Article 8 : Sanctions

87. Tout membre peut être exclu de l’école ou de la pension pour motif grave. Il est rappelé qu’aux termes de cet article, constitue un motif grave :
• Toute initiative visant à diffamer les ÉCURIES ou ses représentants ou à porter volontairement atteinte à son objet
• Toute prise de position publique présentée au nom du Conseil des Cadres ou des ÉCURIES, qui n’aurait pas été régulièrement approuvée par elles ou le Conseil
• Tout détournement de clientèle
• Tout comportement préjudiciable aux intérêts des ÉCURIES.
• Tout comportement incompatible avec l’éthique du cavalier et en infraction avec les dispositions législatives et réglementaires applicables aux sports équestres, y compris le présent règlement intérieur. Ces faits aient été commis dans son enceinte ou dans tout autre lieu, en particulier à l’occasion d’un concours ou d’une manifestation sportive, culturelle ou commerciale, en relation avec l’objet des ÉCURIES. Le membre exclu ne pourra prétendre à aucune demande de remboursement (cotisation, licence, forfait ou tickets). Le membre exclu peut faire appel devant le Conseil des Cadres de la décision qui lui a été notifiée dans un délai d'un mois à compter de la première présentation du courrier de notification de la décision, par courrier recommandé avec accusé de réception adressé à la Directrice.

89. Si la Directrice estime que le comportement considéré est susceptible d’être statutairement sanctionné,elle demande au membre du Conseil des Cadres, qu’elle a désigné pour s’enquérir des faits litigieux, d’en dresser rapport, dont copie est adressée à l’ensemble des membres du Conseil des Cadres. La personne mise en cause est alors convoquée devant le Conseil, dans un délai qui ne saurait être inférieur à 10 jours par rapport à la date de la tenue de sa séance, par lettre recommandée avec accusé de réception, à laquelle est annexé le rapport mentionné au paragraphe précédent, et qui précise qu’il lui est possible se faire assister à cette occasion par toute personne de son choix. Après ouverture de la séance, la Directrice donne la parole au membre du Conseil en charge du rapport précité, puis à la personne mise en cause, afin de lui permettre de présenter toutes observations utiles sur les faits qui lui sont reprochés, accompagnées le cas échéant, de la production de toute pièce de son choix. A l’issue, la personne mise en cause est invitée à se retirer. Le Conseil des Cadres délibère, alors, à la majorité des membres présents soit sur une exclusion définitive, soit sur une exclusion temporaire qui ne peut être supérieure à deux mois. Le Conseil ne peut valablement siéger et délibérer que si au moins les deux-tiers de ses membres sont présents ou représentés. La décision est ensuite notifiée, sans délais, à la personne poursuivie, par lettre recommandée avec accusé de réception. Celle-ci comporte l’exposé des motifs qui ont conduit à son édiction ainsi que la mention qu’elle est susceptible d’un recours devant le Tribunal de Grande Instance de Chambéry dans un délai d’un mois à compter de sa signification. La décision est exécutoire dès sa notification. Si le membre exclu est un propriétaire, elle peut prévoir un délai de grâce octroyé à ce dernier pour trouver un nouvel hébergement à son équidé. En cas d’exclusion temporaire, l’ensemble des frais dûs aux ÉCURIES demeurent à la charge du membre sanctionné pendant toute la durée de l’exclusion. Si la personne poursuivie est mineure, il est procédé comme il est dit précédemment à l’égard de son ou ses représentants légaux.

Article 2 : Obligations générales

2. Toute personne désireuse de profiter des activités et installations des ÉCURIES doit, sauf exceptions précisées ci-après :
• Etre à jours de son Droit d’entrée
• Etre titulaire de la licence en cours de validité. Il est rappelé que l’article L231-2-2 du Code du sport prévoit que « L'obtention d'une première licence sportive ne permettant pas la participation aux compétitions organisées par la fédération sportive qui la délivre est subordonnée à la présentation d'un certificat médical datant de moins d'un an et attestant l'absence de contre- indication à la pratique de la discipline sportive pour laquelle elle est sollicitée. Les fédérations sportives peuvent, selon une fréquence qu'elles définissent, demander pour une nouvelle délivrance de licence la présentation d'un certificat médical. »
• Aucun remboursement des prestations payées n'est envisageable, le crédit n'est pas prévu.

4. Les manèges, carrières, parcours et surfaces de travail sont exclusivement réservés à l’usage des membres des ÉCURIES à jour de leur Droit d’entrée, le cas échéant et selon des règles précises, à leurs invités et des cavaliers participant à une manifestation équestre. Le couloir d'accès au manège doit être impérativement libéré et réservé exclusivement aux circulations nécessitées par l'activité ; le stationnement de personnes, chevaux, objets divers (selles, seaux, etc.) y est interdit.

6. Il est vivement recommandé de franchir les portes de la sellerie club et de la sortie tribune du jury avec prudence.

8. II est strictement interdit d’ouvrir ou fermer les portes et fenêtres des boxes et de pénétrer dans les boxes, à l’exception du cavalier pour l’équidé qui lui a été attribué pour une reprise et à l’exception des propriétaires pour leur propre équidé.

10. Aucune rallonge électrique ne doit être laissée au sol, en particulier sur les lieux de passage ou de stationnement des chevaux.

12. Toute personne présente est tenue de contribuer à la propreté du club en ne jetant ni papiers ni déchets ailleurs que dans les poubelles. Il est interdit de laisser traîner de la nourriture. Les cavaliers comme les propriétaires s’engagent à nettoyer les crottins laissés dans les manèges et carrières.

14. Le stationnement des véhicules y compris 2 roues et leur circulation sont interdits dans la cour sauf circonstance particulière (maladie d’un cheval, etc.), à l’exception des véhicules des Écuries de Boigne, remorques et matériel d’exploitation, des véhicules de livraison pour le temps de la livraison, des véhicules sanitaires, des véhicules du maréchal-ferrant ou du vétérinaire. La circulation des véhicules aux abords des installations exploitées par les ÉCURIES devra se faire à vitesse très réduite et avec la plus grande prudence.

16. Le port de la bombe ou de toute autre protection encéphalique conforme à la norme européenne EN 1384 est obligatoire dans l’infrastructure pour :
• Tous les cavaliers montant en reprise collective ou leçon particulière, y compris enseignants et cavaliers propriétaires,
• Les cavaliers montant individuellement des poneys ou chevaux des ÉCURIES,
• Les cavaliers propriétaires se trouvant dans un manège ou une carrière dans lequel se déroule une reprise en présence d’un enseignant,
• Les éducateurs sportifs stagiaires et les stagiaires en préformation,
• Tous les cavaliers mineurs quel que soit leur statut y compris pour l’utilisation privée de leur propre cheval.

18. Le port d’un casque homologué et d’une protection de dos CE EN 13158 de classe 3 est obligatoire pour tout cavalier quel que soit son statut et sans dérogation possible lors des séances d’entraînement sur obstacles fixes de cross.

20. En outre, pour participer à certaines manifestations sportives, les cavaliers représentant le club peuvent être astreints à porter la vareuse aux couleurs du club ainsi que toute protection que la Directrice ou son délégué pourrait juger utile dans le cadre de ce type de manifestation.

22. Les membres des ECURIES et toute personne se trouvant au sein des installations sont tenus de respecter strictement les directives données par les enseignants et autres salariés des ECURIES notamment les consignes de sécurité.

Article 4 : Enseignement

24. Toute personne utilisant un cheval ou un poney, propriété des ECURIES ou sous la garde de celles-ci doit, soit être à jour de son droit d’entrée, soit s’acquitter du tarif « passager » disponible à l’accueil et publié sur le site www.ecuries-de-boigne.com

26. Tout cavalier se présentant pour une reprise ou une promenade doit acquitter au préalable le droit de monte. A défaut, l’enseignant doit lui refuser l’accès à la reprise ou à la promenade.

28. Toute promenade ou reprise collective ou leçon particulière ne pourra se faire que sous la conduite d’un enseignant des ÉCURIES, à moins qu’il n’ait délégué ses pouvoirs à une personne qualifiée.

30. L’enseignement sur les installations des ÉCURIES ou dans le périmètre géré par les ÉCURIES est exclusivement, sauf dérogation accordée par la Directrice des ÉCURIES DE BOIGNE ou son délégué désigné par elle, dispensé par les enseignants salariés du club ou les enseignants ayant conclu un contrat de prestation libérale avec les ÉCURIES.

32. Seuls les propriétaires pourront solliciter une ou plusieurs leçons particulières auprès d’un intervenant extérieur agréé par le Président. Le propriétaire devra enregistrer la date et l’heure de la leçon particulière auprès de l’accueil des ÉCURIES d’une part et d’autre part devra s’acquitter obligatoirement d’un droit d’utilisation des infrastructures au tarif de la saison en cours. En aucune façon, dans l’enceinte du club, un propriétaire, un membre de sa famille, ou quelqu’un de son entourage pourra donner un cours en lieu et place d’un enseignant salarié ou agrée.

34. Les forfait trimestriels permettent de bénéficier d’un tarif réduit et de réserver une séance (ou plusieurs) par semaine à jour et horaire fixe, hors vacances scolaires. Ce forfait permet d’être inscrit automatiquement et prioritairement à la reprise choisie d’une semaine à l’autre. Le forfait est nominatif et personnel. Les séances manquées ne seront rattrapables qu’à condition d’avoir prévenu au moins 24 heures à l’avance, dans la limite de 2 séances maximum par trimestre et sur production d’un certificat médical.

36. Le forfait « découverte » est constitué de 4 leçons. Il n’est pas renouvelable, sa durée de validité est d’un mois à partir de la date de la première utilisation. Pour des raisons d’assurance, ce forfait est attaché à une licence FFE valide.

38. Les leçons particulières peuvent être prises en solo ou en duo, par demi-heures. Les leçons (leçons particulières et reprises réglées par tickets) retenues et non décommandées 24 heures à l’avance ne sont pas remboursables. Les interruptions de cours pour cause imprévue ne donnent droit à aucune compensation financière ou autre, sauf décision particulière et expresse de la Directrice. La participation aux différents concours suppose le remboursement des frais engagés et le paiement des encadrements forfaitaires selon le barème fixé annuellement.

40. Chaque membre intéressé devra s’inscrire à l’avance auprès de l’enseignant pour permettre l’organisation des tests et régler au préalable les frais y relatifs.

42. Il est formellement interdit de disposer d’un cheval du club pour travailler ou aller en promenade, hors cadre d’une reprise, d’une leçon particulière ou d’un contrat préalablement signé et définissant les conditions de mise à disposition.

44. Le cavalier devra utiliser le matériel de sellerie attribué spécifiquement à chaque cheval ou poney. Il devra sans délais signaler à l’enseignant toute défaillance du matériel de sellerie. S’il souhaite utiliser son matériel personnel (amortisseur, selle, filet, licol etc), il devra solliciter et obtenir l’autorisation préalable de l’enseignant. En cas d’utilisation de matériel personnel, le club dégage toute responsabilité en cas de dommages occasionné sur celui-ci. Le cavalier prendra toutes les mesures nécessaires afin de diminuer le temps d’échange de matériel au cas où l’équidé serait repris à la reprise suivante.

46. L’arrosage des pieds des chevaux et poneys ou la douche doivent se faire à l’endroit prévu à cet effet. Les produits utilisés (savon, shampoing…) devront être spécifiquement destinés aux équidés et rincés soigneusement.

48. Il est interdit de se servir en avoine, foin, paille, copeaux ou granulés ; le membre qui estime qu’un cheval ou poney viendrait à manquer doit en faire part à l’enseignant ou à défaut à tout membre du personnel ou à la Directrice.

50. Pendant le déroulement d’une reprise commandée, tout cavalier se présentant à la porte du manège est prié de demander, à l’enseignant présent, l’autorisation de pénétrer sur la surface de travail avant de se joindre à la reprise.

Article 6 : Obligations spécifiques des propriétaires de chevaux ou poneys

52. Tout membre désireux de mettre un cheval ou un poney en pension dans les installations doit adresser à la Directrice une demande écrite, sur un formulaire disponible au secrétariat et sur notre site internet, précisant le nom du cheval, ses origines, son âge, ses aptitudes, sa qualification, sa Responsabilité Civile Propriétaire d’Équidé [RCPE] d’une validité de moins d’un an et l’emploi qu’il est envisagé d’en faire. Le cavalier doit mentionner son niveau personnel et ses performances en épreuves. Il est en outre précisé, sur cette demande qu’il a pris connaissance de la présente charte des membres et qu’il s’engage à les respecter intégralement. La demande est examinée par le Conseil des cadres qui se réserve le droit de ne pas y donner suite. Le Conseil des Cadres donnera une réponse à l’impétrant(e) dans un délai maximal d’un mois à compter de son dépôt au secrétariat.

54. Chaque membre propriétaire d’un ou plusieurs équidés mis en pension disposera d’un seul casier situé dans l’une des pièces ou vestiaires. Un seul casier lui sera attribué en fonction des disponibilités. Si aucun casier n’était disponible, la Directrice pourra lui affecter un casier disponible dans un autre local prévu à cet effet. Les cavaliers « demi-pensionnaires » ou adhérents peuvent louer, pendant une période déterminée, un ou plusieurs casiers, autres que ceux attribués aux propriétaires, seul à ou en communauté selon le tarif affiché à l’accueil.

56. Il est interdit aux propriétaires de se servir en avoine, foin, paille, copeaux ou granulés.

58. Les propriétaires pourront utiliser les manèges et carrières, sous leur propre responsabilité, dans les conditions suivantes :
• le Grand Manège est utilisable, hors reprise ou en reprise avec l’accord de l’enseignant
• la carrière est utilisable, librement sans éclairage, hors reprise ou en reprise avec l’accord de l’enseignant. Pendant les périodes hivernales, l’utilisation de l’éclairage sera tolérée sous condition d’éteindre les lumières à la fin de sa reprise

60. L’utilisation des paddocks est réservée aux propriétaires ayant conclu un contrat spécifique avec les ÉCURIES. L'utilisation des prés club reste réservée exclusivement. Aucun propriétaire ne peut y lâcher son équidé.

62. Lorsqu’un propriétaire décide de mettre en vente son équidé, celui-ci doit en informer le secrétariat. Il en va de même une fois la vente conclue. S’il se présente des acheteurs potentiels qui ne sont pas membres des ECURIES, mais qui souhaitent procéder à des essais de monte au sein de ses installations, il appartient au propriétaire de déclarer les cavaliers intéressés au secrétariat dans les conditions prévues au paragraphe 61 ci-dessus.

64. En cas de mise en dépôt-vente d’un équidé, il est conclu une convention spécifique entre le membre propriétaire et les ÉCURIES, dont l’objet est, notamment, d’en fixer les modalités pratiques, juridiques et financières, qui varient en fonction du degré d’implication du club dans la cession envisagée (présentation de l’équidé, organisation d’essais…), sans que, toutefois, ce dernier ne puisse, en aucune manière, être regardé comme étant intervenu en qualité d’intermédiaire. Règles de priorité à respecter avec courtoisie.

66. Le travail à la longe est autorisé dans le manège, la carrière ou le rond de longe uniquement le matin jusqu’à 14H00, période de faible fréquentation, sous réserve de respecter les règles du travail à pieds telles qu’elles sont enseignées par les ÉCURIES.

68. Pendant le déroulement d'une reprise animée par un enseignant, tout propriétaire se présentant à la porte du manège est prié de demander à l'enseignant présent l'autorisation de pénétrer sur la surface de travail et de préciser son intention :
• Suivre la reprise pendant l’intégralité de son déroulement. Il s’acquittera alors d’un ticket. Le moniteur est libre d’évaluer la capacité du propriétaire et de son cheval à suivre la reprise en cours. Il peut, en conséquence, être amené à refuser à un propriétaire de suivre la reprise, pour des motifs de sécurité.
• Faire travailler son cheval. Le propriétaire veillera à intégrer systématiquement la reprise dès son commencement s’il a exprimé le souhait de faire travailler son cheval en veillant à ce que, à aucun moment, son travail ne vienne perturber le déroulement de la reprise en cours. Il anticipera les conséquences des ordres collectifs donnés aux élèves de la reprise et se conformera strictement aux recommandations qui lui sont données par l'enseignant. L’autorisation peut lui être refusée, en particulier lorsque le manège est divisé pour permettre le déroulement de plusieurs reprises simultanées. L’accès du manège est INTERDIT lors d’une intervention médicalisée auprès d’un cavalier à terre.

70. A la fin de CHAQUE REPRISE, TOUS LES CAVALIERS sont tenus de remettre en place les dispositifs éventuellement présents sur les installations, et enlever les crottins de la surface de travail.

72. La responsabilité des Écuries de Boigne commence dès l'attribution du cheval ou du poney, un quart d’heure avant la reprise ou la promenade, et se termine quand celui-ci est rentré dans son box ou sa stabulation et dessellé. En particulier, les cavaliers mineurs ne sont sous la responsabilité de l’établissement équestre que durant leur heure de reprise ainsi que dans le ¼ d’heure de préparation et de retour de leur monture. En dehors de ces temps, les mineurs sont sous la responsabilité de leurs parents, tuteurs ou accompagnateurs. Ces derniers sont autorisés à rester dans les installations sous leur propre responsabilité.

74. Elle fournit aux cavaliers des installations, équipements et matériel de sellerie conformes aux usages et en bon état de fonctionnement ainsi qu’un encadrement suffisant en nombre et en compétence. Elle veille à attribuer aux cavaliers des équidés adaptés à leur niveau équestre.

76. Toute blessure provoquée à un équidé par un harnachement personnel ou par un comportement fautif du cavalier est susceptible de mettre en cause sa responsabilité.

78. Tout cavalier ramenant un cheval ou un poney appartenant aux ECURIES en état manifeste de surmenage peut être tenu pécuniairement responsable des frais vétérinaires et de tout autre préjudice qui pourrait en découler.

80. Les ÉCURIES mettent à disposition des propriétaires d’équidés des boxes en bon état de fonctionnement et en assure l’entretien. Elles ne sauraient être tenues pour responsable des dommages causés aux équidés ou à des tiers du fait de modifications apportés aux boxes par les propriétaires d’équidés.

82. Chaque propriétaire peut prendre connaissance au secrétariat de la limite d’indemnisation fixée, par équidé, par l’assureur des ÉCURIES et peut s’assurer lui-même pour la valeur excédentaire de son équidé.

84. Les risques de vol ou de dégradations consécutifs à une tentative de vol survenant au matériel de sellerie appartenant au propriétaire ne sont assurés que dans le cas d'effraction des vestiaires. Le propriétaire renonce à tout recours contre les ÉCURIES en cas de vol ou de dégradation de son matériel de sellerie survenant dans toutes autres conditions.

86. Dans tous les cas, les propriétaires utilisent l’ensemble des infrastructures sous leur propre responsabilité et sont civilement ou pénalement responsables des conséquences de leurs actes vis à vis de tous tiers, notamment les ÉCURIES, leurs membres et les autres équidés appartenant ou confiés aux ÉCURIES.

88. Tout comportement d’un membre des ÉCURIES, constitutif d’un manquement grave, notamment tel que ceux mentionnés ci-dessus, est porté à la connaissance de la Directrice, qui désigne, sans délai, un membre du Conseil des Cadres aux fins de recueillir tous éléments utiles tant auprès de la personne mise en cause que des autres protagonistes éventuels. Tout comportement d’un membre ou d’un tiers causant un trouble grave et immédiat au bon fonctionnement des installations et à la quiétude des membres peut entraîner son expulsion immédiate des installations prononcée par la Directrice ou son délégué.

Article 9 : Droit à l'image

90. Les membres des ÉCURIES sont informés qu’ils pourront être pris en photo, notamment lors de reprises ou compétition.

91. Ils acceptent que ces photos soient utilisées librement et gracieusement par les ÉCURIES notamment aux fins de publicité sauf s’ils ont préalablement informé, par écrit, la Directrice de ce qu’ils entendent strictement de se prévaloir de leur droit à l’image.

Article 10 : Application

92. En s’acquittant de son Droit d’entrée, chaque membre reconnaît formellement avoir pris connaissance du présent règlement intérieur et en accepter toutes les dispositions.

Télécharger la Charte des Membres au format *.pdf